LA GRANDE DETRESSE DES ENSEIGNANTS !

Après la lecture de cette lettre très émouvante, il est certain qu'avant d'entreprendre des réformes inutiles, hasardeuses et contestées de toutes parts, la nécessaire reconstruction interne de l'école républicaine aurait été PRIORITAIRE.

Mais voilà, un travail sérieux et peu spectaculaire ne met pas en valeur les ministres qui ne rêvent que d'une chose, c'est donner leur nom à une réforme.

NOS ENSEIGNANTS SONT DES PARIAS !

  • Payés à coups de lance pierre,
  • Insultés par les parents d'élèves ( d'ailleurs eux mêmes incapables d'élever leurs enfants ),
  • Ignorés par une hiérarchie souvent incompétente,
  • Mal aimés et critiqués par la société civile qui ne réagit que sur des clichés ( vacances scolaires, nombre d' heures de cours, stabilité de l'emploi, etc... ) complétement éculés depuis des décennies,
  • Menacés physiquement par les élèves,
  • Abandonnés par les gouvernements de gauche comme de droite qui ne rêvent que de privatiser le " mammouth ";
  • Trahis par des syndicats trop occupés par des problèmes sociétaux,politiques et catégoriels,

Ils doivent se révolter avec FORCE et DÉTERMINATION une bonne fois pour toutes en abandonnant ces petites grèves et autres chatouillis qui ne servent à rien.

La marmite bout depuis trop longtemps et tout le monde tourne la tête pour de ne pas voir la réalité.

ATTENTION, après la détresse il y a souvent l’insurrection !

Retour à l'accueil