" NUIT DEBOUT " POURQUOI PAS ?

Quel soixante-huitard attardé ou pas, ne rêve-t-il pas d'un grand soir tous les 50 ans ?

Ce mouvement, pour le moment assez calme qui débat la nuit à n'en plus finir comme dans les AG de la Sorbonne et autres facultés en 1968 m'est sympathique car il va bien au delà, de la " loi El Khomri ", de la gauche sociale libérale, du mouvement " ni-ni" de Macron, de la déchéance de nationalité, et autres fadaises.

Il remet en cause justement toute cette société installée après mai 1968 et récupérée par la rente, la consommation effrénée, les destructeurs de la planète, le capital qui n'est plus au service des populations mais accaparé par une poignée de prévaricateurs, etc... et pose une question essentielle. 

Dans quelle société voulons-nous vivre ?

Bien sur que c'est utopique, mais la jeunesse doit être utopiste ! Elle doit tous les cinquante ans secouer fortement le cocotier.

Bien sûr que lorsque la noix de coco tombera elle pourra assommer un possédant qui a travaillé toute sa vie entière pour acheter sa voiture, son appartement et mis ses économies dans une banque et que tout brulera par un beau matin ensoleillé du mois de mai !

Certains médias, Vals et Cie ont tort d'afficher par des sarcasmes leur dédain condescendant, ce n'est pas une preuve d'une grande intelligence.

Ce qui me plait, c'est que ce débat démocratique " merdique " ait lieu place de la République, tout un symbole !

Allez, soyons fou comme " AFFLELOU " partons, au soir de notre vie, faire un tour au royaume des chimères juvéniles !

POUR RESTER DANS LE TON !

Retour à l'accueil