Chez YOLANDA de Cospeito l'on mange une vraie tortilla Espagnole !

Chez YOLANDA de Cospeito l'on mange une vraie tortilla Espagnole !

Une solution pour le surpeuplement funéraire ! Il faut prendre de la hauteur.,,,,

Une solution pour le surpeuplement funéraire ! Il faut prendre de la hauteur.,,,,

Un artiste en chemin.

Un artiste en chemin.

L'église du couvent de SOBRADO ( un chef d'oeuvre tarabiscoté façon dentelle du Puy ), Je n'aime pas du tout !

L'église du couvent de SOBRADO ( un chef d'oeuvre tarabiscoté façon dentelle du Puy ), Je n'aime pas du tout !

Une respiration écologique toujours à SOBRADO.

Une respiration écologique toujours à SOBRADO.

Un élevage intensif de poulets et un plein container sur la voie publique de galinacés morts !

Un élevage intensif de poulets et un plein container sur la voie publique de galinacés morts !

SAINT-JACQUES devenu clown !

SAINT-JACQUES devenu clown !

Borne sculptée avant LAVACOLLA.

Borne sculptée avant LAVACOLLA.

Bassin d'ablutions intimes à l'entrée de LAVACOLLA à 12 kilomètres de SANTIAGO ( qui veut lire " lave-couilles ", car 2 L ) afin de se présenter pur devant SAINT-JACQUES ! Au moyen-âge au diable les tartufferies et autres circonvolutions linguistiques !

Bassin d'ablutions intimes à l'entrée de LAVACOLLA à 12 kilomètres de SANTIAGO ( qui veut lire " lave-couilles ", car 2 L ) afin de se présenter pur devant SAINT-JACQUES ! Au moyen-âge au diable les tartufferies et autres circonvolutions linguistiques !

Les voilà au point 0, ils l'ont fait !

Les voilà au point 0, ils l'ont fait !

Les " MARIE " S " !

Les " MARIE " S " !

L'OR volé et pillé aux peuples d'Amérique du sud dégouline sur SAINT-FRANCOIS, c'est repoussant.

L'OR volé et pillé aux peuples d'Amérique du sud dégouline sur SAINT-FRANCOIS, c'est repoussant.

Ces JEUNES offrent à SAINT-FRANCOIS que leur sueur, leurs blessures, leurs efforts et leurs vélos et souliers, JE PREFERE......

Ces JEUNES offrent à SAINT-FRANCOIS que leur sueur, leurs blessures, leurs efforts et leurs vélos et souliers, JE PREFERE......

NO COMMENT.

NO COMMENT.

Retour à l'accueil