Un quotidien de la cote d'azur, a relaté la perquisition musclée chez cet agriculteur qui aide, soigne et réconforte les migrants qui passent la frontière italienne  du coté de Menton.

Il a probablement et certainement enfreint la loi républicaine comme l'abbé RIFFARD en accueillant illégalement des migrants dans son église de Saint-Etienne qui n'était pas aux normes de sécurité incendie, mais rien ne justifiait  un tel déploiement des forces de l'ordre.

Un impressionnant cortège de voitures de police, vingt " robocops ", casqués, bottés, armés jusqu' aux dents ont fait irruption dans la ferme de ce " délinquant de la solidarité " déjà en garde à vue, en hurlant, vociférant pour arrêter une journaliste, une femme qui pansait les plaies d'un migrant et une enfant apeurée ! Ils étaient venus pour perquisitionner quelques tracteurs, remorques rouillées, moutons, chèvres, pommes de terre et citrons qui dormaient dans une cave.

Quel courage et quel fait héroïque !

J'eusse préféré que les responsables de cette armada de CRS ( qui n' y sont pour rien, ils exécutent les ordres ) utilisent ces bataillons contre la délinquance immobilière, les trafics de drogue, les mafias diverses et variées qui ravagent et gangrènent chaque jour un peu plus  la Riviera !

J'avais oublié que ce département est dirigé par un grand ( pas en taille ) spécialiste chez  " Les Républicains " de la sécurité et l'ordre !

Mais attention que ce jeune homme aux idées et actes généreux ne se laisse pas déborder et envahir par une surexposition médiatique qui ne cohabite jamais longtemps avec la vrai probité !

Retour à l'accueil