Cette année a battu des records en ce qui concerne la diffusion de mensonges et de contre-vérités ce qui va provoquer dans quelques mois, années des cataclysmes divers et préjudiciables.

Les plus célèbres : le Brexit, la Trumperie US, le coup tordu sur Juppé, les faux SDF et les bobards éhontés du FN sur les migrants pour affoler les électeurs très fragiles, les faux comptes, bilans et résultats de Vinci qui font chuter le cours en bourse, etc...A ce catalogue, dans une moindre mesure il faudrait ajouter tous les programmes politiques irréalisables et diffusés sciemment par des apprentis sorciers..

Ce phénomène n'est pas nouveau, la diffusion de fausses informations est un sport très répandu chez les personnes malhonnêtes et peu recommandables, etc...leurs buts et de faire illusion pendant un certain temps pour masquer toutes sortes d'incompétences et de veuleries.

Mais souvent, quand, inévitablement les masques tombent ou que le rideau se déchire, il est trop tard pour revenir en arrière et les conséquences sont irréparables.

Il y aura toujours des prédateurs spécialisés dans la désinformation, les rumeurs, la publication de faux documents et nouvelles, mais ce qui est très inquiétant et nouveau c'est le nombre considérable de personnes qui écoutent, croient et suivent ces charlatans sans rien vérifier et surtout sans avoir une once d'esprit critique et de courage intellectuel !

Les médias portent une partie de cette responsabilité, le " buzz " et donc les rentrées financières ont eu raison des codes de déontologie. Pour le reste il y a manifestement, soit un effondrement de l'intelligence ( l'accumulation des savoirs dans un cerveau n'est pas une preuve d'intelligence ) soit un manque de formation civique et surtout l'abandon de la MORALE * !

* Une définition de la morale :

" La morale est un ensemble de principes de jugement, de règles de conduite relatives au bien et au mal, de devoirs, de valeurs, parfois érigés en doctrine, qu'une société se donne et qui s'imposent autant à la conscience individuelle qu'à la conscience collective. Ces principes varient selon la culture, les croyances, les conditions de vie et les besoins de la société. Ils ont souvent pour origine ce qui est positif pour la survie de l'ethnie, du peuple, de la société. Si de tels principes sont en outre positifs pour l'ensemble des ethnies, des peuples ou des sociétés de la Terre, on peut les considérer comme faisant partie de la morale universelle. "

 

Retour à l'accueil