..DE LA FAYETTE doit retourner dans les provinces du nouveau monde pour redire à l'indigne successeur de Georges WASHINGTON que si les soldats de la vieille Europe et les insurgés n'avaient pas bouté hors de l'Amérique Cornwallis et ses diables rouges, le bientôt locataire de la maison blanche n'existerait pas !

Pour compléter ce cours d'histoire, nos amis d'outre manche nous ont rendu en 1917 et 1944 la politesse en nous aidant à repousser les hordes Teutonnes.De plus nous n'avons pas fait la " fine bouche " en acceptant le plan Marshall même si nos chers amis ont fait un immense " business ".

Alors ce n'est pas, je l'espère les éructions clownesques de ce petit fils d'immigrés allemands qui vont entacher l'amitié séculaire de l'Amérique et de l'Europe ? Mais comme d'habitude les sujets de sa très gracieuse Majesté se croyant encore le centre du monde, jouent un double jeu, et hésitent sur quelle chaise ils doivent s'asseoir.

Et dire que dans l'hexagone il y a des " lécheurs de babouches " pour courir ventre à terre à New-York afin de mendier une photo avec l'illustrissime Maître du monde !

 

Retour à l'accueil