HARO SUR LES COLONIES DE VACANCES

A TOUS LES PARLEMENTAIRES ET RESPONSABLES POLITIQUES

En lisant les quotidiens de la région Rhône-Alpes entre autres, je constate que toutes les associations de vacances sont en train de découvrir les menaces européennes qui pèsent sur l'organisation de leurs activités.

Des institutions laïques aux officines commerciales en passant par les confessionnelles et celles dites neutres, toutes pointent leur frimousse pour dénoncer cette aberration pédagogique, financière et complètement anti-sociale.


En ce qui me concerne, dès 2010, ici même dans ce blog, j'avais tiré la sonnette d'alarme sur ce sujet précis et avais alerté notre fédération nationale du danger encouru. L' UFCV , à l'époque engluée dans d'autres préoccupations, avait réagi malgré tout très rapidement.


Mon texte du 22 mars 2011 :   

Savez-vous que la cour de justice européenne vient de " retoquer " les CEE ( contrats d'engagement éducatifs, ex annexe 2 des  animateurs des centres de vacances ) en imposant à cette forme spécifique de " jobs " d'été et vacances scolaires la législation du code du  travail. Ce qui impliquera en colonies de vacances et CLSH, 3 équipes d'animateurs qui se succéderont dans la journée, pour un enfant ( 3 animateurs différents ) et bien entendu des frais de personnel multipliés par 3 et sans évoquer le problème pédagogique, pour l'enfant qui en 24H aura trois visages différents et les cadres de direction des effectifs pléthoriques d'animateurs à gérer !


Par contre c'est la mobilisation régionale et départementale qui a été beaucoup trop tardive. Nos édiles de terrain ont été mobilisés et informés beaucoup trop tard et trop peu !


Depuis vingt ans l'on fait supporter aux CVL tous les maux de notre société :


Les animateurs sont tous des pédophiles, les colonies sont trop chères, les CVL accueillent trop d'immigrés et de cas sociaux en août , les hébergements ne sont pas aux normes sanitaires et sécuritaires, la loi sur le handicap n'est pas anticipée et préparée, les menus pas équilibrés, les enceintes ne sont pas sécurisées contre les enlèvements d'enfants, etc...


Et maintenant il faudrait embaucher des animateurs pour faire les 3X8, c'est à dire qu'un enfant en CVLl verra défiler dans la même journée trois animateurs différents et ce afin de respecter l'arrêt de la cour européenne de justice concernant le repos en CVL dans le cadre du droit du travail !


Mais qui accueille des enfants pour 45€ par jour tout compris ?

Mais qui reçoit en août les enfants difficiles des MECS qui n'ont pas d'autre choix financier que de fermer leurs établissements par manque de moyens et  pouvoir respecter la convention de 1966 ? 

Mais qui s'occupe des adolescents de quartiers sensibles livrés à eux- mêmes car les pouvoirs publics n'ont pas de financement pour mettre en place des vacances adaptées à ces publics ?

Mais qui continue de faire des travaux dans les bâtiments avec 80% de subventions en moins ?

Mais qui attend pendant 90 et même 120  jours et plus les paiements des séjours dus par l'Etat et les collectivités territoriales ?

Mais qui supporte des inspections justifiées d'ailleurs mais souvent tyranniques car nous nous trouvons en bout de chaîne et privés de tout lobbying ?


De qui ce moque-t'on ?


Comment voulez-vous que nous puissions faire face à toutes ces réglementations, quand vous- mêmes dans vos propres structures nationales, régionales et départementales n'y arrivez pas ? Il est temps que sur ce sujet vous vous opposiez à l'UNION EUROPEENNE qui serait bien inspirée de légiférer sur des sujets autrement plus vitaux pour les citoyens.


Nous attendons avec anxiété la décision du conseil d'état.

 ( Merci aux lecteurs de ce billet d'humeur de bien vouloir le faire " remonter " à vos connaissances  )


Par REYNAUDANDRE - Publié dans : MES COLERES..    http://touteslesverites.over-blog.com/

Retour à l'accueil