Banteay Chhmar, le village de l’espoir
Falk et Anne-Gersende van Gaver
Projet de formation agricole au Cambodge
Ce dossier a pour objectif de vous présenter notre projet cette année auprès des enfants d’Asie du sud-est avec Enfants du Mékong. Bonne lecture !
Falk et Anne-Gersende
V.S.I Bambous d’août 2011 à septembre 2012
http://enfantsdelariziere.blog.free.fr/
www.enfantsdumekong.com
Enfants du Mékong, aide à l’enfance en Asie du sud-est
« Un enfant à l'école est un enfant de moins sur le trottoir »
René Péchard, fondateur d'Enfants du Mékong
Vision
Face à la souffrance des enfants et des familles qui vivent en Asie du Sud Est dans l'extrême pauvreté, Enfants du Mékong se développe depuis plus de 50 ans pour répondre à leurs besoins et reconnaître leur dignité.
Mission
Enfants du Mékong a pour mission d'éduquer, de former et d'accompagner les enfants et les jeunes, afin de leur permettre d'améliorer leurs conditions de vie matérielles et de se construire, intellectuellement, affectivement et moralement.
Enfants du Mékong n'est pas une association confessionnelle, mais ses valeurs et son action puisent leur inspiration dans une vision chrétienne de l'homme
Quelques chiffres
Créée en 1958 par René Péchard
60.000 enfants soutenus – 21.764 enfants parrainés
1.000 bénévoles en France et Asie – 38 salariés
83 programmes de développement soutenus en 2010
66 foyers d’étudiants - 6 centres scolaires
7 pays d’intervention : Vietnam, Laos, Thaïlande, Philippines, Cambodge, Chine, Birmanie
84% des dépenses affectées aux missions en faveur des enfants
9,5 millions d’€ : le budget de l’association en 2010
47 volontaires de solidarité internationale (Bambous) en 2011
24€ : le montant mensuel d’un parrainage d’un enfant
Une organisation solide et reconnue
- Association régie par la loi
du 1er juillet 1901
- Association de
bienfaisance, habilitée à
recevoir dons & legs
- Prix des Droits de
l'Homme de la République
Française en 1990
L’éducation est la clé de toute activité économique et de tout développement.
C’est aussi « un droit fondamental pour tous, femmes et hommes, à tout âge et dans le monde entier. »
Pourquoi partons-nous ?
Nous partons, parce que, amoureux du Cambodge, nous voulons nous mettre au service des enfants et des familles les plus pauvres. Nous partons parce que nous aimons et connaissons Banteay Chhmar, y avons des amis et voulons travailler avec eux à développer leur village sur un nouveau projet. Parce que nous voulons vivre en famille avec eux.
Pourquoi partons-nous avec Enfants du Mékong ?
Avant notre mariage nous avons déjà été « bambous », c'est-à-dire volontaires qui donnons un an de notre vie au service des enfants pauvres d’Asie du sud-est : l’un en Chine, l’autre au Cambodge (2007-2008). Parce qu’Enfants du Mékong, en plus d’être une association qui fait grâce à tous ceux qui la soutiennent un travail formidable au service des enfants pauvres, est aussi une grande famille animée de l’amour des enfants d’Asie.
Notre Projet de formation agricole à Banteay Chmar
Nous partons mettre en place un nouveau projet avec Enfants du Mékong : une formation agricole pour les enfants et adolescents déscolarisés ou en situation d’échec scolaire de la région de Banteay Chhmar.
Dans cette région très rurale et très pauvre, de nombreux jeunes arrêtent l'école assez tôt. Pour ceux qui restent, les activités principales sont l'agriculture et la pêche. Beaucoup d'habitants partent travailler en Thaïlande, notamment dans la construction. Malgré les efforts d’Enfants du Mékong pour soutenir, grâce aux parrains et aux bambous, la scolarisation des enfants, certains parmi les plus défavorisés n’y arrivent pas.
Dans un premier temps, le projet viserait à aider 30 enfants. Le projet visera plutôt des jeunes en difficulté scolaires ou ayant déjà arrêté l'école, mais il peut s'adapter à tous les jeunes, quel que soit leur niveau scolaire:
● Pour les moins bons, ou ceux qui ont arrêté l'école, leur donner les
moyens de gagner leur vie grâce au maraîchage.
● Pour les élèves qui veulent poursuivre leurs études sans être
excellents, les orienter vers une formation professionnelle après
cette première expérience pratique.
Pour les meilleurs, les orienter s’ils le souhaitent vers des formations supérieures en agronomie/agriculture, avec une expérience pratique qui leur sera très utile.
Le projet vise à former ces enfants aux techniques agricoles et à l'activité maraîchère. Les jeunes seront encadrés par un bambou et un ingénieur agronome :
 Réalisation d'un potager dans le jardin de la maison du bambou
pour auto-formation et démonstration.
● Formation des jeunes aux techniques maraîchères avec le
soutien de l'ingénieur agronome.
● Distribution des outils, graines, arrosoirs et autre matériel
nécessaire.
● Mise en place des potagers chez les enfants, avec soutien et
suivi par le bambou et l'ingénieur agronome.
Le projet a pour objectif principal la formation des jeunes, pour si possible leur faire découvrir une vocation, et dans ce cas leur donner les connaissances nécessaires à la réalisation de leurs projets. Dans un premier temps, il n'y a donc pas d'objectif de revenus: les légumes pourront être consommés par la famille ou vendus sur le marché. Si le projet est un succès, il pourra être envisagé de le prolonger en développant l'écoulement de la production (création d'une coopérative par exemple).
Le pays où nous partons en mission : le Cambodge
Informations générales
 Population : 14,71 millions d’habitant s
 Capitale : Phnom Penh
 Religion : bouddhisme
 Langues : Khmer, français, anglais et vietnamien
 Espérance de vie : 62.6 ans
 Tx natalité : 25.4 ‰ / Tx mortalité : 8,1 ‰
 Taux de fécondité : 2,85 enfants/femme
 Mortalité infantile : 55.5 ‰
 Analphabétisme : 73.6 %
 Population sous alimentée : 52%
 Monarchie constitutionnelle à tendance dure
L’action d’Enfants du Mékong au Cambodge
 3307 enfants soutenus dont 2 723 filleuls
 61 programmes de parrainage
 36 programmes de développement en cours
Budget et financement de notre projet
L’ensemble des missions bambous coûte 360 000€ par an à l’association. De plus, 95% des ressources d’Enfants du Mékong proviennent de fonds privés.
Pour que cet argent ne soit pas pris sur celui qui est envoyé aux enfants, il est proposé à chaque volontaire avant son départ d’aider Enfants du Mékong à rechercher des fonds pour les missions de volontariat. Enfants du Mékong a été reconnue oeuvre de bienfaisance par arrêté du 3 janvier 1996 ce qui permet la déductibilité fiscale des dons faits à l’association (75% à hauteur de 521€, puis 66% à hauteur de 20% du revenu disponible).
C’est à ce titre que nous nous permettons de solliciter votre aide. Les missions d’Enfants du Mékong ne sont possibles que grâce à vos dons. Vous pouvez voir ci-dessous le budget prévisionnel d’une mission bambou (établi sur un niveau de vie locale et non pas sur celui d’un expatrié) :
FERME AGRICOLE
4 200 €
Matériel agricole pour 30 familles
achat de graines, d'outils, d'arrosoir et d'un voile en nylon, supports de formation
1 500 €
Coûts de fonctionnement de la ferme
(moto, ingénieur agronome)
2 700 €
FRAIS BAMBOUS
7 800 €
Frais installation Bambous mobilier, moto, maison, ordinateur
2 100 €
Dépenses courantes Bambous repas, téléphone, électricité, essence
5 700 €
TOTAL
12 000 €
Donner, c’est aussi bénéficier :
- d’informations régulières sur mon travail effectué sur le terrain (4 newsletters par an)
- d’un compte-rendu à mon retour (conférence, diapos, photos, etc…)
- d’une déduction fiscale pour le donateur de 66 % à 75%
www.enfantsdumekong.com - http://enfantsdelariziere.blog.free.fr/
Si vous choisissez de participer financièrement au budget des missions Enfants du Mékong, merci d’envoyer à l’association le Bon de Soutien Bambou joint à ce dossier.
Merci de tout coeur pour votre aide !

Retour à l'accueil